Quand les brevets déposés par Facebook viennent mettre en lumière un avenir bien sombre

Facebook NYTCelles et ceux d’entre vous qui ont assisté au Briefing Calipia de juin et donc à la brillante analyse de Patrick Barriere sur l’affaire Cambridge Analytica ont pu profiter de son analyse assez documentée sur les pratiques de Facebook, société qui manifestement a une vision assez personnelle sur les notions d’éthique, de vie privée, ou même sur les lois des états avec l’assentiment de classes politiques pour le moins dépassées.

Pour avoir écrit depuis longtemps sur ses acteurs du numériques que certains appellent les GAFA, faisant fi de Microsoft et des géants asiatiques, j’avoue ne pas avoir été vraiment surpris par cette affaire, même si les auditions de Mark Zuckerberg devant différentes commissions furent une épreuve douloureuse, puisque j’étais partagé entre une profonde admiration face à une opération de communication totalement cynique, et un sentiment de désespoir face aux réactions de parlementaires manifestement dépassés par les enjeux et les rapports de force.

Et si vous saviez que Facebook et d’autres utilisent allègrement vos informations privées (cf. article lettre Calipia de mai) avec votre consentement, il semble que la créativité dans ce domaine soit remarquable, ce qui à mon avis risque d’aboutir à une société assez anxiogène.

En effet le New York Times a publié une tribune intéressante sur quelques brevets déposés par Facebook qui montrent qu’Edward Snowden n’a pas totalement tort lorsqu’il décrit cette entreprise comme « une société de surveillance qui se fait passer pour un réseau social ».

Quelques exemples :

Connaitre vos relations

Cette demande de brevet (U.S. patent application N° 14/295,543) traite de la prédiction de l’existence d’une relation en utilisant des informations telles que le nombre de visites sur la page d’un autre utilisateur, le nombre de personnes dans votre photo de profil et le pourcentage de vos amis d’un sexe différent.

Établir votre profil psychique ou psychologique
Cette demande de brevet (U.S. patent application N° 9,740,752) propose d’utiliser vos messages et publications afin de déterminer les traits de personnalité. Il s’agit de juger votre degré de stabilité émotionnelle, d’extraversion ou d’ouverture puis d’utiliser ces caractéristiques pour sélectionner les nouvelles ou les publicités à afficher.

Prédire votre futur
Cette demande de brevet (U.S. patent application N° 12/839,350) décrit l’utilisation de vos publications et messages, en plus de vos transactions par carte de crédit et de votre emplacement, pour prédire quand un évènement majeur (naissance, mariage, décès, diplôme ou autre) est susceptible de se produire dans votre vie.

Identifier votre caméra afin de l’associer à votre propre identité
Cette demande de brevet (U.S. patent application No° 8,472,662) promet l’analyse des images prise par l’appareil photo d’un dispositif pour créer une « signature unique » de ce dernier en exploitant des pixels défectueux ou des rayures de l’objectif. Cette signature peut être utilisée pour établir que vous connaissez quelqu’un qui télécharge des photos prises sur votre appareil, même si vous n’avez jamais été connecté, ou pour deviner votre affinité avec une autre personne en fonction de la fréquence à laquelle vous utilisez le même appareil photo.

Écouter votre environnement afin de corréler les données de consommation des médias avec votre profil d’utilisateur
Cette demande de brevet (U.S. patent application N° 14/985,089) propose d’exploiter le microphone de votre smartphone pour identifier les émissions de télévision que vous regardez et les annonces publicitaires que vous ignorez ou suivez. Il propose également d’utiliser le modèle d’interférence électrique créé par le câble d’alimentation de télévision pour deviner quelle émission est en cours de lecture.

Suivre votre routine afin d’établir votre emploi du temps précis et déceler d’éventuels écarts
Cette demande de brevet (U.S. patent application N° 15/203,063) traite du suivi de votre routine hebdomadaire et de l’envoi de notifications aux autres utilisateurs des écarts par rapport à la routine. Il décrit, par ailleurs, l’utilisation de l’emplacement de votre téléphone au milieu de la nuit pour établir votre lieu de résidence.

Déduire vos habitudes afin d’établir les statistiques pour le suivi de localisation continue
Cette demande de brevet (U.S. patent N° 9,369,983) propose de corréler l’emplacement de votre téléphone aux emplacements des téléphones de vos amis pour en déduire avec qui vous socialisez le plus souvent. Il propose également une surveillance de l’état (arrêt ou marche) de votre smartphone afin de déterminer le temps que vous passez à dormir chaque jour.

Et même si Facebook a déclaré à plusieurs reprises que ses demandes de brevet ne devraient en aucun cas être considérées comme des indications de futurs plans de produits, il est permis d’être assez sceptique face à ces déclarations rassurantes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :